French flagEnglish flag

Les artistes, les oeuvres

« Pour nous – bien entendu – les artistes du « monde arabe » sont d’abord des artistes; et, conformément à celles qui dpassent le contexte dont elles sont issues, leurs œuvres, Plus »

Visite interactive

Une visite interactive de l’exposition est proposée aux détenteurs d’un smartphone. Les flashcodes disposés tout au long du parcours permettront aux visiteurs d’appréhender les œuvres présentées d’une manière plus intuitive. Véritables guides de Plus »

Présentation de l’exposition

Après la Russie, la Chine, l’Inde, l’Iran, c’est au tour des artistes du monde arabe – diasporas comprises – d’émerger sur la scène internationale. Depuis les capitales arabes où ils sont nés, Plus »

La revue Art Absolument

Art Absolument a été créée en mai 2002 par Pascal Amel, écrivain, et Teddy Tibi, entrepreneur et amateur d’art. En février 2009, Charles-Henri Filippi s’implique dans la revue qui devient, par le Plus »

Paris : une exposition muséale à la Villa Emerige

Nous proposons de faire découvrir les œuvres d’une douzaine d’artistes parmi les plus prometteurs et les plus talentueux de la nouvelle scène contemporaine du monde arabe (Proche Orient et Maghreb, diaspora comprises) Plus »

L’exposition au Musée National de Sanaa en images

© Nabil Boutros

 

© Zoulikha Bouabdellah

Le mot de Joël Dechezleprêtre, directeur de l’Institut Français du Yémen

Exposition muséale qui a été présentée à Paris en novembre 2011, à la villa Emerige, « Traits d’union, Paris et l’art contemporain arabe » a été accueillie en juin au Yémen, à Sanaa, après une étape en mai à Beyrouth. Organisée par la revue Art absolument, dont le rédacteur en chef, Pascal Amel, a assuré le commissariat, elle a bénéficié du soutien de l’Institut français pour devenir itinérante.

 Cette exposition réunit treize artistes du monde arabe ayant un lien avec la France en général et Paris en particulier, soit parce qu’ils y ont vécu ou y séjournent régulièrement, soit parce certains d’entre eux ont adopté la nationalité française. Sont représentés  l’Algérie, l’Egypte, la Palestine, le Liban et la Syrie. Trois artistes yéménites talentueux de la nouvelle génération, choisis par le commissaire, complètent l’exposition : Boushra Al-Mutawakel, Amna Al-Nassiri et Nasser Al-Aswadi.

 Sont proposées au public pendant trois semaines, du 25 juin au 16 juillet, dans un lieu prestigieux, la galerie du Musée national de Sanaa, près de soixante-dix œuvres, de grand format en majorité, toutes originales, ce qui constitue une première dans l’histoire de notre coopération culturelle avec le Yémen.  En couvrant le champ entier de la création actuelle, peinture, sculpture, dessin, photographie, vidéo et installation murale, cette exposition offre un panorama  de la scène contemporaine arabe où s’exprime l’art transnational et transculturel.

Organisée en coopération avec le ministère yéménite de la Culture, cette manifestation a été financée en quasi-totalité par le Groupe Total qui célèbre cette année le 25ème anniversaire de son implantation au Yémen.

sanaatraitsdunionambassadedefrance

Le vernissage, qui s’est déroulé le 24 juin en présence des ministres de la Culture et du Pétrole ainsi que du vice-ministre des Affaires étrangères, a réuni autour de nombreuses personnalités du monde politique et artistique un public nombreux estimé à plus de 600 personnes. Outre les artistes yéménites, ont également assisté à cet évènement Zoulikha Bouabdellah (Algérie), Hicham Benohoud (Maroc) et Pascal Amel, invités par l’Institut français du Yémen.

Les médias, qui, par ailleurs, avaient participé en nombre à la conférence de presse, la veille du vernissage, ont largement relayé la manifestation, en termes souvent très laudatifs. A ce jour, plus de 45 articles ont été dénombrés dans la presse yéménite. Les chaînes de télévision locales, publiques et privées, et internationales, notamment Al Jezira, Al Arabia et CCTV (Chine) ont réalisé de nombreux reportages sur l’exposition.

sanaatraitsdunionpascaletlesartistesyemenites

Amna Al Nasiri

Née en 1970 à Rada (Yémen)
Vit et travaille à Sanaa

« Mon travail est principalement guidé par la mise en question des contraintes qui pèsent sur notre liberté. Il dénonce l’oppression consciente et/ou inconsciente qui affecte les hommes et les femmes à parts égales. »

Amna Al Nasiri, qui a étudié dans une académie des arts à Moscou, est journaliste, critique d’art, professeure d’esthétique à la faculté des lettres de Sanaa. Très concernée par le désir de plus grande liberté et de justice de l’humanité en général et du monde arabe en particulier, elle dénonce, dans des œuvres spectaculaires, le poids de la société sur chacun et chacune de ses membres, « parce que ce qui retient et limite notre liberté en général, affecte les hommes et les femmes à parts égales ».

Nasser Al Aswadi

Né en 1978 à Al Hujr (Yémen)
Vit et travaille entre le Yémen et la France

« Ma démarche est jalonnée par la fascination surgie de l’évidence du quotidien. J’utilise l’énergie des mots et de la lumière. L’écriture est au cœur de mon travail : elle échappe au registre de la terminologie pure pour entrer dans le champ du signe, du langage visuel. »

Nasser Al-Aswadi, qui vit depuis 2008 entre Marseille et Sanaa, peint – entre autres – des palimpsestes picturaux. Sur une surface constituée d’une texture de calligraphies faisant le plus souvent référence aux contes et légendes de l’Arabie mythique, il découpe, en petits triangles, des fragments de parchemins où les mots sont devenus des signes visuels. Les assemble et  les stratifie en autant de formes centrées : cercle, carré, rectangle, pyramide, etc.

Boushra Almutawakel

Née en 1969 à Sanaa
Vit et travaille à Sanaa

« Dans mes photographies je cherche à contester les points de vue occidentaux, arabes et islamiques concernant les stéréotypes et les clichés dont on affuble les femmes de l’Orient. »

Boushra Almutawakel est en prise directe avec l’actualité. Diplômée d’une université américaine (Atlanta, Géorgie), conférencière liée à des organisations humanitaires, photographe free-lance engagée, plasticienne dénonçant la condition de la femme, elle travaille – depuis quelques années – à partir du voile sur lequel se focalise, depuis le 11 septembre 2001, nombre de médias.

Powered by WordPress | Designed by: seo service | Thanks to seo company, web designers and internet marketing company